23 avril 2021
Projets

Certains stocks d’intérêt halieutique majeur du Golfe de Gascogne ne sont pas encore évalués faute de données (Data Limited Stock – DLS). Par conséquent, la gestion de la pêche n’est pas bien ajustée à la ressource disponible. Le projet ACOST propose un partenariat entre scientifiques et professionnels pour combler les manques de connaissance sur l’exploitation et la distribution géographique et mettre en place des procédures de suivi de l’exploitation et de l’état de quatre stocks du Golfe de Gascogne : le lieu jaune, le maigre, le merlan et le rouget-barbet.

L’amélioration des connaissances des aires de distribution des stocks de lieu jaune et de rouget-barbet sera réalisée par une approche génétique de type Rad-Seq individuel afin d’identifier les limites de ces stocks sur la façade Atlantique (prélèvements en zone CIEM 4, 5, 6, 7, 8 et 9). Les résultats serviront ainsi une échelle plus large que le Golfe de Gascogne. L’aire de répartition de la population de maigre sera quant à elle étudiée par une campagne de  marquage novatrice (marque « pop-up »).

Le projet vise aussi à évaluer l’état des stocks. Une évaluation de biomasse par la méthode génétique novatrice CKMR sera appliquée au maigre. La pertinence de la même méthode pour le lieu jaune sera évaluée. Pour ces deux espèces ainsi que pour le merlan et le rouget-barbet, l’évaluation des stocks sera également étudiée par les méthodes halieutiques classiques en collectant les données spatialisées de structure de capture et en évaluant les efforts de pêche. Ces  données, actuellement déficientes, particulièrement pour le lieu jaune, seront acquises par auto-échantillonnage utilisant des applications mobiles nouvelles. Des outils de mesure connectés seront de plus développés pour faciliter la collecte des données d’auto-échantillonnage destinées à calculer des indicateurs d’exploitation et d’état des populations.
Pour le lieu jaune et le merlan, soumis à TAC, ces indicateurs serviront au développement de nouvelles évaluations à la base des avis biologiques conformes à l’exploitation au RMD requise par la PCP.

Ce projet met en place un partenariat scientifique/professionnel fort. Les professionnels s’engagent dans l’acquisition des données biologiques et d’exploitation nécessaires aux études génétiques et au suivi de l’exploitation halieutique. Pour que ce dernier puisse être maintenu à long terme, les outils et méthodes d’acquisition des données développés seront conçus pour que leur utilisation se poursuive au-delà du projet dans le cadre des plans de charge des structures professionnelles et scientifiques. Enfin, ces outils (notamment ceux développés pour l’acquisition de données par la profession) et méthodes seront transposables à d’autres stocks au contexte de limitation des données similaires.

Le projet a démarré en 2021 et s’achèvera en 2025. Il est piloté par l’Ifremer et implique de nombreux partenaires tant scientifiques que professionnels : AGLIA, Ifremer, UBO, UPPA, OFB, OPs (Les Pêcheurs de Bretagne, OPPAN, From Sur Ouest, Pêcheurs d’Aquitaine), CRPMEMs (Bretagne, Nouvelle-Aquitaine, COREPEM).

ACOST est soutenu financièrement par France Filière Pêche et les Régions Bretagne, Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine.

 

Ce projet a reçu le soutien financier de :

France filière pêche - filière pêche maritime française.    Région Bretagne — Wikipédia  Conseil Régional des Pays de la Loire | LinkedIn  Nouvelle Aquitaine : un nouveau logo pour la Région | Sud-Ouest - Nouvelle- Aquitaine | Actualités en Aquitaine